Komet acquiert le permis aurifère de Moussala au Mali.

Québec, 21 juin 2016 – Les Ressources Komet Inc. (« Komet » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer l’acquisition du permis d’exploration de Moussala situé dans le camp minier aurifère de Kéniéba en République du Mali en Afrique de l’Ouest. Le titre du permis qui couvre 67 km2, est délivré pour une période de sept années par le Ministère des Mines du Mali et est entièrement (100 %) détenu par Komet Mali SARL, filiale à part entière de la Société. Toute production commerciale d’or éventuelle sur le permis sera assujettie à une redevance de 2 % des produits nets de fonderie (NSR) payable au vendeur. Situé à environ 300 km à l’ouest de Bamako, la capitale du pays, le permis est facilement accessible par la route internationale récemment refaite à neuf, qui mène de Bamako à Dakar au Sénégal sur la côte atlantique et qui passe par le village de Dabia, situé à quelques kilomètres au nord-est du permis (voir lien pour carte de localisation). La capitale préfectorale de Kéniéba est à 25 km au nord de Dabia le long de la même route.

Le permis de Moussala couvre des roches métamorphiques sédimentaires et volcaniques faisant partie de la ceinture de roches vertes de Kéniéba du Birimien d’âge protérozoïque inférieur de l’Afrique de l’Ouest et connu pour son importante production d’or historique et récente.

Par le passé, le permis a fait l’objet de travaux d’exploration par d’autres sociétés minières qui ont défini des anomalies géochimiques, géologiques et structurales significatives, pouvant mener à la découverte d’un gite aurifère important.

Dans la partie nord du permis, l’anomalie de Walia (ou M1), mise en évidence lors d’un levé de sols géochimiques complété par Ashanti Mali SA en 1997 correspond à un important site d’exploitation artisanale. L’anomalie couvre une superficie de 1 600 m par 1 000 m, avec des teneurs aurifères atteignant les 4 919 ppb.

De par leur proximité relative, les anomalies M3, M5 et M7 ont été regroupées sous le nom de zone de Kabaya. Ces cibles, situées dans le secteur sud-est du permis, ont été découvertes lors de la première phase du levé de sols géochimiques complété par Ashanti Mali SA en 1997. Ils ont fait l’objet de travaux détaillés le long de l’extrémité sud du permis. La géologie de cette cible géochimique consiste en des métasédiments fortement altérés recoupés par des stockwerks et des veines de quartz. D’un point de vue structural, la cible est associée à une zone de cisaillement d’orientation nord-est à nord-nord-est. La portion est de la zone a été explorée avec succès par tranchée et lors de deux campagnes successives de forage RC complétées par Ressources Robex inc. en 2013 et 2014. Elle couvre une superficie de 500 m par 200 m et a été forée avec 62 sondages totalisant 3 768 m. Les meilleurs résultats publiés par Robex par voie de communiqué le 28 mai 2014 sont présentés dans les tableaux suivants :

No tranchée

Intervalle

Longueur (m)

Au (g/t)

De (m)

À (m)

Ms2013tr001

0,0

50,0

50,0

1,81

Ms2013tr002

0,0

105,0

105,0

0,71

Ms2013tr003

0,0

60,0

60,0

3,92

 

No sondage

Intervalle

Longueur (m)

Au (g/t)

De (m)

À (m)

Ms2013ac02b

0,0

31,0

31,0

2,80

Ms2013ac13

3,0

31,0

28,0

1.26

Ms2013ac16

27,0

41,0

14,0

18,56

Ms2013tr001

0,0

50,0

50,0

1,81

Ms2013tr003

1,0

60,0

60,0

3,92

Ms2014ac001

5,0

69,0

17,0

1,18

Ms2014ac008

5,0

18,0

13,0

1,85

Ms2014ac009

11,0

26,0

15,0

1,47

Ms2014ac011

11,0

22,0

11,0

2,14

Ms2014ac011b

7,0

19,0

12,0

1,14

Ms2014ac008

5,0

18,0

13,0

1,85

Ms2014ac009

11,0

26,0

15,0

1,47

Ms2014ac011

11,0

22,0

11,0

2,14

Ms2014ac011b

7,0

19,0

12,0

1,14

Ms2014ac035

9,0

23,0

14,0

1,27

Ms2014ac035

50,0

62,0

12,0

1,59

Ms2014ac037

14,0

22,0

8,0

1,22

Ms2014ac037

32,0

50,0

18,0

1,01

Ms2014ac058

0,0

36,0

36,0

1,33

Les échantillons ont été analysés par fusion plombeuse sur une prise de 50g pulpe et finition en ppm pour l’or au Laboratoire ALS, Bamako, Mali.

L’anomalie de Diesse (ou M2) est située à 700 m au sud de celle de Walia et couvre 1,68 km2. Ashanti Mali SA nota une intrusion granitique qui recoupe les métasédiments encaissants. Des épandages de quartz provenant de veines et veinules sont fréquemment observés en surface. Les données de la géochimie de sols révèlent des teneurs en or aussi élevées que 378 ppb et sont localisées sur une grande structure NE dans le secteur ouest de l’anomalie. À ce jour, les anomalies de Walia et de Diesse n’ont jamais été testées par forage.

André Gagné, Président et Chef de la direction, a commenté l’acquisition du permis de Moussala de la façon suivante : « Nous croyons que cette propriété se développera en un actif de première classe pour la compagnie. Les bons résultats obtenus des travaux complétés par les anciens détenteurs ont ouvert un potentiel aurifère prometteur sur le permis de Moussala. »

Le permis se trouve dans le secteur sud de la ceinture de déformation sénégalo-malienne, qui avec ses nombreux gisements d’or de classe mondiale, a connu un niveau d’activités soutenues suite à la mise en production de la mine de Tabakoto en 2010, et celles de Gounkoto faisant partie du complexe minier de Loulo-Gounkoto de RandGold (2011-2012) auxquels vient s’ajouter le projet de Yanfolila de Hummingbird Resources dont la mise production est prévue pour le début 2017. Notons qu’à moins de 10 kilomètres au sud du permis de Moussala, le consortium Merrex Gold Inc. – Iamgold Corp. développe les gites de Siribaya et Diakha et de l’autre côté de la frontière, au Sénégal, Iamgold est à compléter les diverses études techniques afin de supporter l’évaluation économique de son gisement de Boto le long de couloirs minéralisés projetant vers le nord en direction du permis de Komet. Adjacent à l’ouest du permis, la société B2Gold Corp. de Vancouver, a débuté la construction d’une usine de grande capacité pour le traitement du minerai de son projet Fékola qui permettra une production de 350 000 oz d’or par année pour au moins 12,5 années d’opération à partir de 2017. Plus au nord, les opérateurs miniers Iamgold et AngloGold Ashanti exploitent conjointement depuis 1997 la mine d’or de Sadiola (le long de la même structure). Voir tableau pour l’état des réserves et ressources des mines et des projets présentés dans ce paragraphe :

Catégories

Réserves prouvées (Mt) Réserves probables Ressources Mesurées Ressources indiquées Ressources présumées
Mine/Projet Million tonnes  (Mt) Teneur (Au g/t) Contenu (Au koz) Million tonnes  (Mt) Teneur (Au g/t) Contenu (Au koz) Million tonnes  (Mt) Teneur (Au g/t) Contenu (Au koz) Million tonnes  (Mt) Teneur (Au g/t) Contenu (Au koz) Million tonnes  (Mt) Teneur (Au g/t) Contenu (Au koz)
Tabakoto (Endeavour)

2,3

3,19

235

4,200

3,68

491

6,300

2,86

575

12,300

3,22

1 270

9,000

3,55

1 023

Goungoto (Randgold)

4,1

3,00

400

24,700

6,60

1 000

5,100

2,90

400

17,000

3,90

2 100

8,300

3,06

900

Siribaya/Diakh (Merrex Gold / Iamgold)

2,100

1,90

129

19,800

1,70

1 100

Boto (Iamgold)

27,670

1,80

125

2,920

1,30

1 092

Yanfolila (Hummingbird Resources)

7,039

3,14

710

22,165

2,54

1 540

Fékola (B2Gold)

49,170

2,35

3 720

61,574

2,16

4 281

9,055

1,68

490

Sadiola (Iamgold / Anglogold Ashanti)

1,462

1,70

79

118,880

1,80

6 908

15,524

1,80

911

Benoit M Violette, géo., est la personne qualifiée qui a révisé le présent communiqué de presse et est responsable de l’information technique qui y est présentée et Jacques Marchand ing. géo., personne qualifiée qui est responsable de la validation des données présentées dans le communiqué de presse de Ressources Robex en date du 28 mai 2014.

De plus amples renseignements sur Komet sont disponibles à : http://kometgold.com

Relations avec les investisseurs / renseignements : André Gagné, Président et Chef de la direction / +1-581-300-1666 / a.gagne@kometgold.com/Skype : andregagne11

Énoncés prospectifs
Ni la Bourse de croissance TSX ni le fournisseur de services de réglementations (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou l’exactitude de ce communiqué. Le présent communiqué de presse contient des énoncés pouvant constituer de l’« information prospective » ou des « énoncés prospectifs » au sens de la législation applicable en valeurs mobilières. Cette information prospective est assujettie à de nombreux risques et incertitudes, dont certains échappent à la volonté de Komet. Les résultats ou les réalisations réelles peuvent différer considérablement de ceux qui sont formulés, ou suggérés, dans cette information prospective. Il existe de nombreux facteurs qui pourraient causer une telle disparité, notamment l’instabilité des prix du marché des métaux, les répercussions des fluctuations des cours de change des devises étrangères et des taux d’intérêt, des ressources mal estimées, les risques pour l’environnement (réglementations plus sévères), les situations géologiques imprévues, les conditions défavorables à l’exploration et à l’extraction, les risques politiques reliés à la toute activité économique dans des pays en voie de développement, les changements de réglementation et de politiques gouvernementales (lois et politiques), le retard ou le défaut d’obtenir les permis nécessaires et les approbations des instances gouvernementales, ou tout autre risque lié à l’exploration, au développement et l’exploitation. Rien ne garantit que les évènements projetés dans l’information prospective se produiront ou, s’ils se produisent, quels en seront les bienfaits pour Komet. L’information prospective est fondée sur les estimations et les avis de la direction de Komet au moment de la publication de l’information et Komet n’assume aucune obligation d’effectuer une mise à jour publique ou une modification de l’un des énoncés prospectifs, que ce soit en conséquence de renseignements nouveaux, d’évènements futurs ou de toute autre cause, sauf si cela est exigé par les lois applicables en valeurs mobilières.